Ikariam est un jeu par navigateur historique traversant les âges pour aller directement en Grèce antique. Ce type de jeu de stratégie gestion puise beaucoup dans cet imaginaire particulier qui rappelle pour beaucoup la création de la civilisation, où tout était à inventer pour gérer le politique, la guerre, la société et les cités. Ikariam ressort t-il du lot ? Découvrons ses particularités : développez un empire depuis un île en fonction de votre propre définition de la gestion !

Vos premiers pas dans Ikariam

mmo gratuitVous avez déjà joué à un jeu de gestion par navigateur ? Le début de jeu sur Ikariam reste très proche de ce que vous connaissez. Vous ne serez pas dépaysés ! Les nouveaux venus ne seront pas perdus non plus : désigné par le destin, vous avez pour mission de gérer un petit ensemble d’habitation devenu récemment un hameau. A vous d’en faire une cité, et bientôt la base d’un solide empire. Ikariam est jouable par navigateur web, mais également sur votre smartphone ou autre tablette.

Après une inscription rapide, Ikariam vous accompagne efficacement via un tutoriel que l’on doit reconnaître nécessaire et pour beaucoup indispensable pour comprendre les différents mécanismes de jeux particuliers. Ces indications passent par une série de quêtes permettant de récupérer assez de ressources pour réaliser l’ensemble des constructions de base et votre trame urbaine.

Quelques points particuliers à prendre en compte lors de votre arrivée sur le jeu :

  • Le monde du MMO gratuit Ikariam est vaste ! De nombreuses îles composent chaque serveur qui sont en réalité des cartes plates. Bien qu’immense, il est nécessaire de mettre en place plusieurs serveurs pour l’ensemble des joueurs !
  • Vous êtes sur une île ! Chaque espace est précieux. Et une île peut accueillir jusqu’à 17 joueurs.
  •  Le terrain à aménager présente assez de terrain et de spécificités pour débuter l’aventure : un accès à la mer et un chemin vers les terres permettent de chercher ressources et réaliser du commerce, mais sont à protégés par des murailles,
  • N’ayez aucune inquiétude, c’est vous qui décidez où doit se trouver votre capitale. Vous pouvez la déménager en fonction de vos besoins.

Les bâtiments se placent tout seul dans les frontières de votre cité, vous allez devoir vous concentrer sur la gestion en conservant une vue d’ensemble sur le jeu f2p.

divinité ikariamSi le MMO gratuit Ikariam se révèle traditionnel dans ses tableaux de gestion sur navigateur, les graphismes ressortent efficacement sur les cartes globales, les cartes d’îles ou les aperçus de vos cités. De quoi mieux prendre en compte vos réseaux et vos constructions.

Les dieux grecques méritent dons et attention, car procurent des bonus plus ou moins intéressants, et un système de recherche technologique coûteux en ressource mais nécessaire pour débloquer de nouvelles technologies.

Ressources, commerce et gestion dans Ikariam

Chaque île propose aux joueurs deux types de ressources particuliers:

  • f2p ikariamLe bois : La base de la construction, et la ressource commune à l’ensemble des îles,
  • Le cristal, le marbre, le souffre ou le vin : ce sont des ressources rares et disponibles aléatoirement en fonction des îles. Pour profiter de ces ressources, vous aurez donc besoin de plusieurs îles qu’il faudra coloniser, sécuriser et exploiter.

Les différentes colonies ne sont pas si simple que cela à gérer : la corruption affecte les gouverneurs. Ces “hommes de confiance” n’hésitent pas à s’occuper d’eux avant de votre empire si les représentations visibles de votre pouvoir ne sont pas assez développés : les résidences et surtout votre palais.

Typique de ce type de jeux, constructions et autres recherches se font sur le long terme, à part les premiers bâtiments.

Créez des colonies dans Ikariam

Ce système de ressource impose donc un principe simple : vous devez assurer le commerce et la circulation des ressources économiques :

  • jeu par navigateur ikariamOubliez d’envoyer une ressource essentielle comme le vin sur une colonie et attendez vous à provoquer la fureur de vos citoyens qui partiront sans autre forme de procès, et dite adieux à vos forces.
  • Le soufre est une ressource essentielle pour la création de troupes armées,
  • Le cristal sert à vos scientifiques pour vos recherches,
  • Le marbre est essentiel pour la construction de bâtiments particuliers débloquant des fonctionnalités.

Pour faire circuler vos ressources, vous allez être obliger de constituer une flotte de navires de transport pour assurer la circulation des différentes matières premières. Et plus cette flotte augmente, plus cela coûtera cher ! Historiquement, allez-vous dépasser l’imposante flotte que possédait Athènes lors de son apogée ?

Un autre point important, les technologies débloquent des engins variés quelque peu anachroniques : ballons, sous-marins… Sauf si l’Atlantide fourre son nez dans notre histoire.

sous marin ikariam

Les centres de productions : collaborations en perspective

gestion ikariamSur chacune des îles composant une carte sur Ikariam, se trouve 17 emplacements de cités (dont un emplacement particulier pour un joueur payant… et qui n’apporte par d’avantages…).

Chaque île est placée sous la protection d’une divinité grecque, dont la présence est symbolisée par une statue à sa gloire. Et sur chaque île se trouve deux centres de productions de ressources. nous avons abordé cette question rapidement, il est temps d’y revenir. Deux ressources par îles, mais les centres de productions sont communs à l’ensemble de l’île ! Et évolue en fonction des dons des différents joueurs présents sur l’île, et chacun donne en fonction de ses propres envies.

Ce système génère forcément collaboration, tensions et diplomatie entre les joueurs et représente un aspect intéressant à exploiter !

Pour récupérer d’autres ressources, il est possible d’aller piller les autres joueurs, n’oubliez pas de perfectionner votre armée et vos défense !

A chacun son mode de jeu !

test ikariamIkariam exploite mieux que d’autres la possibilité de jouer en fonction de ses envies de gestionnaires. Devenez un commerçant et dénichez de bonnes ressources capable d’une productivité comblant les passages de vos voisins, ou devenez simplement un pillard ou un guerrier, constamment en guerre.

Vos choix de développements prioritaires (recherche, diplomatie…) auront une terrible influence sur ce type d’organisation. Désormais, comme dans Civilization, vous pouvez faire la révolution pour mettre en place un système politique servant vos choix d’évolution ! Si l’Ikacratie est la base et n’apporte aucun bonus ou malus, l’oligarchie servira vos ambitions de commerçant, la théocratie répondra à une cité religieuse, la dictature servira les conquérants. A vous de découvrir tous les régimes politiques !

Des alliances se créent facilement entre cités, et des traités de paix peuvent survenir. La guerre est également présente, lors qu’elles se déclenchent. Ces des guerres allant à impliquer jusqu’à 8 alliances qui sont possibles !

Le jeu par navigateur est gratuit, mais offre des bonus pour les joueurs souhaitant réaliser des micro-transactions pour accélérer les temps de productions, ou déplacer plus rapidement des troupes de combats. Cette monnaie alternative est appelée Ambroisie et ne gênera pas les joueurs gratuits, sauf si votre but est de terminer premier sur chaque classement. Mais le jeu offre de très nombreuses perspectives de jeux gratuits.

Avec un système de base classique consolidées par des innovations et des règles intéressantes à exploiter, la possibilité de jouer sur navigateur ou mobile, Ikariam est un jeu par navigateur qui a su évoluer dans le bon sens. L’utilisation du système d’alliances entre cités rappelle la réalité historique et promet de longues heures de jeux. Je vous recommande de le tester pour découvrir toutes ses particularités.

X Jouer à Ikariam !

Rating: 4.8. From 5 votes.
Please wait...
PARTAGER
Fan de jeux et fan du web, je parcours l'univers sur une feuille magique ! Découvrez mes articles, discutons de jeux vidéo, oublions notre quotidien et amusons nous !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here